CHOC IN MY LIFE

Posté par Mylène KHELID le 30 juin 2015

Il y a des jours ou mieux veut ne pas se réveiller, rester sous la couette et se légumer.

Ma colère est plus grande encore quand j’entends d’avoir les frais  d’une « hypothétique  sacralisation » du toubib.

Non mais à d’autres parce que dans mon raisonnement, un barman, un PDG ou un médecin, c’est pareil.

Son positionnement, c’est entre lui et lui mais le patient n’a strictement rien à voir avec la perception qu’il a de lui même.

Et si l’habit faisait le moine, çà se saurait. Mais, c’est de  bien de chez nous  de cloisonner les « êtres » dans un tiroir dédié.

Sans écrire une chronique à  faire bondir, je suis dubitative sur les rapports interpersonnels que je comprends de moins en moins.

Surtout lorsqu’il s’agit du rapport médecin patient, vers quelle  médecine allons nous si « tout est permis »  et cautionné par solidarité corporatiste.  Bref, je dois réfléchir, il faut que çà passe, attendre un renouvellement psychologique et une métamorphose pour m’amener vers une plus grande  confiance vis-à-vis d’autrui…

Heureusement, reste la musique, un amour d’Eno pour apaisement…

Some kind of change, some kind of spinning away
With every single line moving further out in time...

 

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Abus, Crise, pas marrant, reflexions | Pas de Commentaire »

 

Les petits chevaux de Tarqu... |
_*MoN DeLiRe A mWa !!!*_ |
cookiemonchien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Berger y-es-tu ?
| FRANCK51100
| Arkan et Baia "Braques de W...