LE CAS FILLON… UNE HISTOIRE BELGE

Posté par Mylène KHELID le 11 mars 2017

Le Figaro et ses blagueurs toxiques…

Comme si les convictions, on en faisait honteusement état de temps à autres, bien planqué dans l’isoloir.  Bidouillage à la belge sans doute,  je ne crois pas avoir lu un billet aussi optimiste sur Fillon depuis la révélation du « Pénélope Gate »…

 

Fillonnerie
Album : Fillonnerie
elections
1 image
Voir l'album

 

Son rédacteur ? Etienne Dujarin, un juriste belge qui publie des chroniques dans les médias en Belgique ou un « guignol de l’info » qui n’est pas à une pirouette près, toute sa thèse reposant sur anti-macronisme primaire.

Ra seul sait à quoi carbure le bougre et pour constater la nullité de ce qui s’apparenterait à des arguments, c’est …  ici  

En plein cœur de la tourmente politique, il est évident que les élections suscitent une attente bien au-delà de sa portée. Ce scribouillard omet sciemment combien les citoyens en ont marre de se faire dicter leurs actions.  Au rebut le mandat de dix années de crise sur fond d’austérité imposée au peuple … Paupérisation des plus démunis, les catégories moyennes sombrent vers le bas, les professions libérales et les patrons de PME, plient sous le poids des charges. Quelle  « déconnade » ce type !! 

Les propagandistes sont passés maitres dans l’art d’amnésier les consciences et inverser les rôles… Et celui là fait fort de   présenter « Fillon comme candidat de l’espoir » contre Macron, le jeune pas sec qui se prend pour l’homme providentiel. C’est franchement glauque et pour cause… Pour mémoire Fillon, c’est le planqué derrière Sarkozy qui se foutait des français lors de la crise de 2008 si on peut dire. Une p…….n de récession, avec des millions de chômeurs, des boîtes qui ferment partout, des tentes pour pauvres et des SDF plein les rues… Fillon c’est surtout un gros coup d’Opinel dans l’écrémage de nantis qui croyait pouvoir s’extraire au-dessus en spoliant sournoisement la masse.

Alors Dujarin peut en rajouter… Fillon doit encore « réussir une prouesse » pour gagner cette élection et repartir en campagne au plus vite… ;-) Dis Dujarin, dessine moi une « prouesse » car du vainqueur « pseudo-puriste » de la primaire au gourou dont la droite ne veut même plus, vaste programme !!

Il ne suffit pas de réunir des soutiens au Trocadéro, une place grande comme un paquet d’allumettes, pour se faire élire. Planqué dans son Bunker, orgueilleux et sans scrupule, Fillon peut vendre ses théories complotistes et d’autres, plus foireuses les unes que les autres…

Encore que, il faut s’attendre à une campagne basée sur la victimisation, évidemment ! Belle « prouesse » en effet, surtout quand on pense à l’alternative Juppé qui l’a finement poussé dans le ravin, sans oublier l’exode massif des parlementaires et d’élus locaux LR. Au pire, il pourra toujours invoquer la traitrise de ces derniers pour justifier son échec… haha !!

Parce qu’en fait,  Fillon c’est comme le coupe-chou à la cire. Une première couche pour faire les poches du « pékin lambda » et une seconde pour s’en protéger. Pour l’heure, il a juste besoin de nous pour continuer de la même manière alors que nous n’avons pas besoin de lui pour vivre mieux. Son objectif c’est lui-même, « bunkeriser » les cerveaux dans l’affect pour continuer à bâtir sa fortune sur des lois d’amnisties.Quand à lui opposer Macron, c’était bien essayé mais limite culotté… Qu’on apprécie ou non ce dernier, les raisons pour lesquelles Fillon ne peut pas accéder à la tête de l’État n’ont strictement rien à voir avec Macron.

Nous avons besoin de construire autre chose ici et maintenant et laisser ce filou dans sa mouise ;-)

MK

Publié dans Abus, Crise, danger, Fillon, Folie, intox, présidenticelles 2017 | 8 Commentaires »

CHOC IN MY LIFE

Posté par Mylène KHELID le 30 juin 2015

Il y a des jours ou mieux veut ne pas se réveiller, rester sous la couette et se légumer.

Ma colère est plus grande encore quand j’entends d’avoir les frais  d’une « hypothétique  sacralisation » du toubib.

Non mais à d’autres parce que dans mon raisonnement, un barman, un PDG ou un médecin, c’est pareil.

Son positionnement, c’est entre lui et lui mais le patient n’a strictement rien à voir avec la perception qu’il a de lui même.

Et si l’habit faisait le moine, çà se saurait. Mais, c’est de  bien de chez nous  de cloisonner les « êtres » dans un tiroir dédié.

Sans écrire une chronique à  faire bondir, je suis dubitative sur les rapports interpersonnels que je comprends de moins en moins.

Surtout lorsqu’il s’agit du rapport médecin patient, vers quelle  médecine allons nous si « tout est permis »  et cautionné par solidarité corporatiste.  Bref, je dois réfléchir, il faut que çà passe, attendre un renouvellement psychologique et une métamorphose pour m’amener vers une plus grande  confiance vis-à-vis d’autrui…

Heureusement, reste la musique, un amour d’Eno pour apaisement…

Some kind of change, some kind of spinning away
With every single line moving further out in time...

 

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Abus, Crise, pas marrant, reflexions | Pas de Commentaire »

 

Les petits chevaux de Tarqu... |
_*MoN DeLiRe A mWa !!!*_ |
cookiemonchien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Berger y-es-tu ?
| FRANCK51100
| Arkan et Baia "Braques de W...