Catégorie

Archive pour la catégorie « douceur »

VERDON, J’OUBLIE TOUT :-)

Bouffée  l’oxygène hors des sentiers battus,  pour quelques jours et à moi l’immensité du Verdon…  Dame nature nous apprend à laisser du temps au temps… faire le plein d’énergie, se ressourcer et revenir à soi…  Et il y a de quoi avoir envie de faire le vide… je ne crois pas avoir vécu des moments aussi lourds que durant ces trois dernières années…  Alors, débrancher, il faut … ;-)

 

000013174

 

Pour en savoir plus sur le plus grand canyon d’Europe c’est ici  et pourquoi s’extasier sur les images  de ces endroits paradisiaques bien réels…

 

filename-canyon-du-verdon

Il faut y aller, alors bye bye, ciao, ;-)

 Mylène K.


Quincy Jones Big Band – 1960

Flopée d’icônes du Jazz… une balade sans fin dans un mélange de sons sensuels à mettre dans tous les tympans ...
Quincy Jones à l’Alhambra, en compagnie de son big-band … Enjoy ;-)

Remember Clifford, Walkin’, Parisian Thoroughfare, The Midnight Sun Will Never Set, Everybody’s Blues,

Stockholm Sweetnin’, My Reverie, Ghana, Big Red

 

Image de prévisualisation YouTube



Nina Simone – Sinnerman

Sons  Jazzy d’exception avec une des plus célèbres chansons de Nina Simone qui accompagnait « The Thomas Crown Affair » en 1999…

« where you gonna run to ? Sinnermann »… un appel à la « morale » on dirait  ;-)

La suivante,  « Ain’t Got No, I Got Life », un rythme groovy à son image dont les paroles transcendent l’espoir, la paix et la fin du racisme.

Enjoy ! c’est à fondre littéralement, surtout par les temps qui courent …. !!

 

Image de prévisualisation YouTube


NEVER BE THE SAME

Il parait que chaque minute qui passe est une petite mort, une transformation de soi…

Cette balade folk me rappelle les nuits de réflexion sur la plage du Touquet, l’innocence qui s’estompe ou la naissance d’une nouvelle étape.

La mémoire reste intacte et c’est au point de  marquer des tranches de vie sur des airs, des sons ou des visages plus ou moins agréables.

La mélodie  permet d’avoir des points de références. On soupire car les choses ne seront plus jamais les mêmes et  c’est la vie non?

Il suffit de penser à ce que nous vivons en cette période, ce moment qui lui même deviendra  un autre point qui va marquer notre expérience…

Et une fois de plus se dire: « Ma vie ne sera jamais le même »… Sans regret ni remords, c’est l’essentiel pour continuer, je crois…

 

Image de prévisualisation YouTube


123