LE CAS FILLON… UNE HISTOIRE BELGE

Posté par Mylène KHELID le 11 mars 2017

Le Figaro et ses blagueurs toxiques…

Comme si les convictions, on en faisait honteusement état de temps à autres, bien planqué dans l’isoloir.  Bidouillage à la belge sans doute,  je ne crois pas avoir lu un billet aussi optimiste sur Fillon depuis la révélation du « Pénélope Gate »…

 

Fillonnerie
Album : Fillonnerie
elections
1 image
Voir l'album

 

Son rédacteur ? Etienne Dujarin, un juriste belge qui publie des chroniques dans les médias en Belgique ou un « guignol de l’info » qui n’est pas à une pirouette près, toute sa thèse reposant sur anti-macronisme primaire.

Ra seul sait à quoi carbure le bougre et pour constater la nullité de ce qui s’apparenterait à des arguments, c’est …  ici  

En plein cœur de la tourmente politique, il est évident que les élections suscitent une attente bien au-delà de sa portée. Ce scribouillard omet sciemment combien les citoyens en ont marre de se faire dicter leurs actions.  Au rebut le mandat de dix années de crise sur fond d’austérité imposée au peuple … Paupérisation des plus démunis, les catégories moyennes sombrent vers le bas, les professions libérales et les patrons de PME, plient sous le poids des charges. Quelle  « déconnade » ce type !! 

Les propagandistes sont passés maitres dans l’art d’amnésier les consciences et inverser les rôles… Et celui là fait fort de   présenter « Fillon comme candidat de l’espoir » contre Macron, le jeune pas sec qui se prend pour l’homme providentiel. C’est franchement glauque et pour cause… Pour mémoire Fillon, c’est le planqué derrière Sarkozy qui se foutait des français lors de la crise de 2008 si on peut dire. Une p…….n de récession, avec des millions de chômeurs, des boîtes qui ferment partout, des tentes pour pauvres et des SDF plein les rues… Fillon c’est surtout un gros coup d’Opinel dans l’écrémage de nantis qui croyait pouvoir s’extraire au-dessus en spoliant sournoisement la masse.

Alors Dujarin peut en rajouter… Fillon doit encore « réussir une prouesse » pour gagner cette élection et repartir en campagne au plus vite… ;-) Dis Dujarin, dessine moi une « prouesse » car du vainqueur « pseudo-puriste » de la primaire au gourou dont la droite ne veut même plus, vaste programme !!

Il ne suffit pas de réunir des soutiens au Trocadéro, une place grande comme un paquet d’allumettes, pour se faire élire. Planqué dans son Bunker, orgueilleux et sans scrupule, Fillon peut vendre ses théories complotistes et d’autres, plus foireuses les unes que les autres…

Encore que, il faut s’attendre à une campagne basée sur la victimisation, évidemment ! Belle « prouesse » en effet, surtout quand on pense à l’alternative Juppé qui l’a finement poussé dans le ravin, sans oublier l’exode massif des parlementaires et d’élus locaux LR. Au pire, il pourra toujours invoquer la traitrise de ces derniers pour justifier son échec… haha !!

Parce qu’en fait,  Fillon c’est comme le coupe-chou à la cire. Une première couche pour faire les poches du « pékin lambda » et une seconde pour s’en protéger. Pour l’heure, il a juste besoin de nous pour continuer de la même manière alors que nous n’avons pas besoin de lui pour vivre mieux. Son objectif c’est lui-même, « bunkeriser » les cerveaux dans l’affect pour continuer à bâtir sa fortune sur des lois d’amnisties.Quand à lui opposer Macron, c’était bien essayé mais limite culotté… Qu’on apprécie ou non ce dernier, les raisons pour lesquelles Fillon ne peut pas accéder à la tête de l’État n’ont strictement rien à voir avec Macron.

Nous avons besoin de construire autre chose ici et maintenant et laisser ce filou dans sa mouise ;-)

MK

Publié dans Abus, Crise, danger, Fillon, Folie, intox, présidenticelles 2017 | 8 Commentaires »

HYPERCASHER DE SAINT MANDE

Posté par Mylène KHELID le 15 janvier 2015

13h13, une première détonation, puis une autre…  Pas le temps de réagir, les voitures de police s’affolent et activent leurs sirènes. Subitement, une nuée de gens affolés arrive sur moi en hurlant « ils sont là, ils vont nous tuer ». La nausée m’envahit. Une image sordide animait mon esprit, anticipant des sales types  pointer leurs armes sur nous. Dans la précipitation, nous laissions entrer les gens affolés dans l’agence ou je travaille dont deux jeunes ados sous le choc. C’est la Panique  » mais qui ils, pourquoi comment et pourquoi ici « …  C’était vendredi, le jour du Shabbat et celui de la galette des rois. Ma collègue et moi sortions une heure avant de la boulangerie à quelques pas de l’hyper casher. C »est fou ! Tout a basculé en une fraction de seconde, du calme à la tempête, du quotidien a l’insolite. Il faut que j’écrive çà, il faut que j’exorcise ce moment tant c’était surréaliste. Baisser les rideaux de fer, s’éloigner des entrées et le GIGN qui passe et repasse devant l’Agence.  C’était d’autant plus choquant de savoir qu’à quelques mètres de là, la vie de quelques concitoyens pris en otage étaient en sursis. Comment exprimer cette sensation d’impuissance, comment expliquer l’insupportable idée de savoir qu’ils n’en sortiront pas indemnes puisque nous suivions les infos sur le Net.  Ensuite l’assaut, une énorme déflagration, les bruits assourdissants des tirs, les balles qui fusaient, c’était kafkaïen … jamais je n’oublierai ! Jamais… Des voleurs de vie peuvent décider du jour et de l’endroit, que la vie peut s’arrêter, ils jettent des vies comme ils jettent un papier dans une poubelle… Des traitres, des lâches  inutiles  à l’humanité voilà quoi !

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans amour, fanatisme, Folie | Pas de Commentaire »

MIKE OLDFIELD – MAN IN THE RAIN

Posté par Mylène KHELID le 5 août 2008

Pour libérer nos pensées les plus nostalgiques, le « folklore Irlandais » teinté de « Progressif » avec le fabuleux et énigmatique Mike Oldfield né le 15 mai 1953 à Reading, un génie qui sait captiver « l’émotion » et nous étonne toujours.

Qui n’a jamais succombé aux vibrations de sa guitare ? « la six-cordes acoustique » qui multiplie les boucles nasillardes et croise des instruments aussi oniriques les uns que les autres pour faire naitre une sonorité à la fois sombre et triste, mais ô combien palpitante

Ommadawn, Hergestridge, Platinum et biensure Tubular Bells,  autant d’œuvres colossales qui cachent une amertume insaisissable chez ce jeune homme presque « trop sain » qui dès l’âge de 7 ans se réfugie dans un monde bien à lui, celui de la guitare qu’il pratiquera après la disparition de sa mère en 1975.

C’est pourquoi à 22 ans, il s’enferme dans un manoir isolé, en pleine campagne Anglaise pour y travailler « Ommadawn », idiot en « gaélique », alors qu’avec « Tubular Bells » et « Hergestridge » il était déjà au sommet de son art. Mais la pression de son succès lui est insoutenable, seulement il persiste dans sa créativité  d’émotions qui déchirent les entrailles, des voix qui se bercent et des instruments émeuvent les esprits qui s’accompagnent en parfaite symbiose, qui d’autre que Mike Oldfield atteindra cette puissance émotive ?

Image de prévisualisation YouTube

From: yesmuseum

Milla

Publié dans amour, douceur, evasion, Folie, Liens, Musique, Sagesse | 6 Commentaires »

 

Les petits chevaux de Tarqu... |
_*MoN DeLiRe A mWa !!!*_ |
cookiemonchien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Berger y-es-tu ?
| FRANCK51100
| Arkan et Baia "Braques de W...