CLAUDE LÉVI-STRAUSS « CENTENAIRE AUJOURD’HUI … « 

Posté par Mylène KHELID le 28 novembre 2008

upl8585photocolloquelevistrauss.jpg

Une petite pensée pour un Grand Homme, Claude Levi Strauss né le 28 novembre 1908 à Bruxelles, Professeur honoraire au Collège de France et membre de l’Académie française, qui compte parmi les fondateurs de la pensée structuraliste.

Ethnologue,  anthropologue et même philosophe,  il entre dans La Pléiade pour être publié de son vivant. Mais qui est cet être qui se dit « sans identité » mais pourtant consacre toute son existence à décrypter celle des peuples les plus retirés du monde moderne à travers les mythes.

C’est ainsi que Claude Lévi-Strauss, auteur d’une des plus grandes œuvres de la pensée française du vingtième siècle devient lui même le mythe, tant il  sait étonner par un flair exceptionnel en ethnologie et pour le comprendre il faut lire ses oeuvres, le parcourir pour vivre avec lui ses démonstrations les plus rationnelles et riches. 

Médaillé d’or du CNRS en 1967, il fête aujourd’hui la centième année de sa venue au monde qui marque ainsi l’ethnologie et l’anthropologie d’une trace indélébile et mais aussi les plus féconds travaux en sciences humaines…

Son histoire  est et demeure un rayonnement éclatant qui n’aura d’équivalent dans la pensée actuelle, d’ailleurs il évoque lui-même ce monde actuel qui l’inquiète, le verra partir mais qu’il n’aime pas… Quel amateur en « ethnologie » ne le comprendrait pas, et quelle politique pourrait s’inspirer de cette sombre pensée pour améliorer la condition humaine ?

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Envoyé par wernerbh

Sources Wikipédia

Alors, joyeux anniversaire Monsieur Lévi Strauss, un homme « Grand », tant par son « Nom que par son Ame »…

Milla

Publié dans Anniversaire, évènements, Claude Lévi Strauss, reflexions, Sagesse | 17 Commentaires »

BOB DYLAN « I WANT YOU »

Posté par Mylène KHELID le 16 septembre 2008

Grrrr… pour évacuer tout ce côté obscur lié à la « crisis », une petite bouffée d’oxyène avec Bob Dylan,  né Robert Allen Zimmermann,   le 24 mai 1941 dans le Minnesota… Etonnant cette capacité de véhiculer  des mots percutants, et  de   les faire jaillir en cascade  !  quand à son petit accent,    »trognon »… !!

Et n’est pas Dylan qui veut car Dylan, c’est le petit bonhomme à « l’harmonicas », l’air nature et « délavé », mais encore  »une des plus grandes pointures » de rock, folk, country, blues et jazz dont les œuvres demeurent une source inépuisables pour des musiciens de tous les horizons  de toutes les générations.

Hormis sa carrière en perpétuelle évolution,  Bob Dylan est un être profondément engagé qui  rejoindra  la Marche sur Washington en  août 1963, aux coté de  Joan Baez, Mahalia Jackson et bien d’autres grandes vedettes encore, où plus de 200 000 pacifistes se rassemblent pour dénoncer l’inégalité des droits civiques que subit la population noire. 

Martin Luther King après  son célèbre discours « I have a dream » sera d’autant une énorme source d’inspiration pour « l’Icône » qui  interprètera « Only A Pawn In Their Game ». Que dire de plus ? si ce n’est que de Bob Dylan  a fété ses trente années de carrière en 2007, preuve que son succès perdure et le juste retour des choses serait de lui consacrer quelques secondes de notre temps pour ré écouter ses formidables succès !

Image de prévisualisation YouTube

Milla

Publié dans amour, douceur, evasion, Grand Classique, Musique, Sagesse | Pas de Commentaire »

Orchestral Manoeuvres in the Dark / « Electricity »

Posté par Mylène KHELID le 25 août 2008

« Les garçons britanniques » dont le plus célèbre titre avait  fait le tour du monde  « Enola Gay » dans les années 1980 …. « Orchestral Manoeuvres in the Dark »  ou « OMD » est l’un des premiers groupes à nous faire découvrir les premiers « sons pops électroniques », des mélodies ou des balades mélancoliques sur un rythme cependant  « dandinant» auquel aucun « fan de » n’a su échapper pour marquer son appartenance à la  New Wave, rappelez-vous les Booms emoticone

Avec « Electricity », OMD aborde un sujet assez sensible mais surtout d’actualité puisqu’il est question du nucléaire et des nouvelles sources d’énergie. Le groupe suggère à   »l’homme » de trouver une alternative pour sa propre conservation et celle de la planète, cela va de soi, il lui faut se protéger avant qu’il ne soit trop tard et enfin basculer dans « l’énergie solaire … »

Il y a une vingtaine d’années, les paroles d’« Enola Gay » suscitaient déjà  une bien vive émotion, normal quand on pense à l’acte de  Trumann d’autant qu’il  succède immédiatement après la période la plus noire du XXeme siècle, et dans ce  titre « Electricity » sorti en 1979, OMD  mettait aussi l’homme en garde contre lui-même et contre sa propre destruction… !

« La seule alternative est le bleu éclectrique, c’est le soleil dans le ciel bleuté ! », visionnaires les « Gars » non ?

http://www.dailymotion.com/video/k3dEXZXYrzJmzlN7V

Envoyé par cladstrife

Milla

Publié dans evasion, Musique, Sagesse | 4 Commentaires »

MANU CHAO – ME GUSTAS TU / ME LLAMAN CALLE

Posté par Mylène KHELID le 19 août 2008

Gros plan sur Jose-Manuel Thomas Arthur Chao le 21 juin 1961 à Paris, « Manu Chao » emblème  du rock français des années 80, depuis la  Mano Negra à sa carrière internationale solo en passant par la multitude d’artistes qui l’accompagne dans sa discographie, dont Idir, Amadou et Mariam, Tiken Jah Fakoly, Noir Désir, Mouss & Hakim de Zebda, et la liste est non exhaustive…

Manu Chao, le « citoyen du monde », est l’artiste français qui vend le plus de disques dans le monde, et fort de son retour, il a concrétisé son dernier projet vraiment hors du commun où même  un peu « fou », enregistrer un disque en Argentine avec les pensionnaires d’un hôpital psychiatrique, la Colifata, dont l’album verra le jour en fin d’année. Inutile de préciser que tous les fonds récoltés seront reversés dans leur intégralité à l’hôpital psychiatrique, tout un programme pour cet homme qui mérite vraiment une petite visite sur son site ici

Et puis, parce que sensible à tous les phénomènes de société,  « ME LLAMAN CALLE » à écouter absoluement cette belle chanson sur un jeu de guitare teintée de mélodie dont les paroles évoquent la souffance, une « ballade » dédiée aux femmes de la rue, les prostituées d’Argentine mais aussi d’Espagne, le pays d’origine de son père journaliste et écrivain.

http://www.dailymotion.com/video/x31sl2

Envoyé par manuchao

« On m’appelle la rue, en marchant sur les pavés, la turbulente et si perdue.
Ils m’appellent la rue,  La rue de nuit,  La rue de jour …
On m’appelle la rue,  Aujourd’hui fatiguée, Aujourd’hui si vide
Comme une petite machine dans la grande cité »...
Suite

Me llaman calle, pisando baldosa
La revoltosa y tan perdida
Me llaman calle, calle de noche, calle de día
Me llaman calle, hoy tan cansada, hoy tan vacía
Como maquinita por la gran ciudad…

Me llaman calle, me subo a tu coche
Me llaman calle de malegría, calle dolida
Calle cansada de tanto amar …

Me llaman calle, de esquina a esquina
Me llaman calle bala perdida, así me disparó la vida
Me llaman calle del desengaño, calle fracaso, calle perdida
Me llaman calle la sin futuro
Me llaman calle la sin salida…

Milla

Publié dans amour, Musique, Sagesse | 8 Commentaires »

MIKE OLDFIELD – MAN IN THE RAIN

Posté par Mylène KHELID le 5 août 2008

Pour libérer nos pensées les plus nostalgiques, le « folklore Irlandais » teinté de « Progressif » avec le fabuleux et énigmatique Mike Oldfield né le 15 mai 1953 à Reading, un génie qui sait captiver « l’émotion » et nous étonne toujours.

Qui n’a jamais succombé aux vibrations de sa guitare ? « la six-cordes acoustique » qui multiplie les boucles nasillardes et croise des instruments aussi oniriques les uns que les autres pour faire naitre une sonorité à la fois sombre et triste, mais ô combien palpitante

Ommadawn, Hergestridge, Platinum et biensure Tubular Bells,  autant d’œuvres colossales qui cachent une amertume insaisissable chez ce jeune homme presque « trop sain » qui dès l’âge de 7 ans se réfugie dans un monde bien à lui, celui de la guitare qu’il pratiquera après la disparition de sa mère en 1975.

C’est pourquoi à 22 ans, il s’enferme dans un manoir isolé, en pleine campagne Anglaise pour y travailler « Ommadawn », idiot en « gaélique », alors qu’avec « Tubular Bells » et « Hergestridge » il était déjà au sommet de son art. Mais la pression de son succès lui est insoutenable, seulement il persiste dans sa créativité  d’émotions qui déchirent les entrailles, des voix qui se bercent et des instruments émeuvent les esprits qui s’accompagnent en parfaite symbiose, qui d’autre que Mike Oldfield atteindra cette puissance émotive ?

Image de prévisualisation YouTube

From: yesmuseum

Milla

Publié dans amour, douceur, evasion, Folie, Liens, Musique, Sagesse | 6 Commentaires »

JOAQUIN RODRIGO « CONCIERTO DE ARANJUEZ »

Posté par Mylène KHELID le 30 mai 2008

Joaquin Rodrigo, né le 22 novembre 1901 à Sagunto mort le 6 juillet 1999 à Madrid mais devenu aveugle à l’âge trois ans, s’inspira « d’ARANJUEZ », une petite ville d’Espagne située entre Madrid et Tolède, pour faire naitre en 1939, le sublime « Concerto d’Aranjuez » en pensant à son épouse, la pianiste Victoria Kamhi alors gravement malade, d’où les accords du début de ce concerto très émouvant qui évoquent les battements de son coeur.

On aperçoit ici le « Grand Compositeur » peu de temps avant sa mort, en compagnie de sa bien aimée, tous deux glissant sur une barque le long des canaux de la « Ciudad Real » d’AJANRUEZ au sud de Madrid.

Un amour fou et tendre jusqu’à la mort tel que Philémon et Baucis l’avaient rêvé infini dans l’au delà…

http://www.dailymotion.com/video/xoepk

Envoyé par richardanthony

Milla

Publié dans amour, Grand Classique, Musique, Sagesse | 7 Commentaires »

LOUIS ARMSTRONG « WONDERFUL WORLD »

Posté par Mylène KHELID le 3 mai 2008

Satchmo de son vrai nom Louis Daniel Armstrong  né le 4 août 1901  le plus célèbre et talentueux musicien de jazz du XXe siècle. Trompettiste inégalable,  sa brillante carrière s’achève avec sa disparition  le 6 juillet 1971, mais avant de nous quitter, il laisse des moments indélébiles qui font palpiter,  dont  le titre culte qu’on a bien du mal a s’empêcher de fredonner dès qu’on l’écoute, « Wonderfull world » biensure, un baume au cœur pour ce « monde merveilleux » auquel il croyait sans doute !

http://www.dailymotion.com/video/x28dnn

Envoyé par tblogosphere

Pour Patrick, que je vous invite à visiter sur son blog et qui a bien raison de me rappeler le magnifique duo  « Ella Fitzgerald & Louis Armstrong » dans « Summertime », le beau temps d’été !

http://www.dailymotion.com/video/x1zq6l

Envoyé par  kamatrikero

Milla

Publié dans amour, Grand Classique, Sagesse | 11 Commentaires »

LES « MARIANNES » DE DEMAIN…

Posté par Mylène KHELID le 16 mars 2008

giflafemme.gif

Fondatrice de l’association Paroles de Femmes, Olivia Cattan vient de publier son dernier livre « la Femme, la République et le bon Dieu », un contenu qui décrypte avec impartialité les principes et pratiques religieuses dans chacune des confessions et leurs conséquences  dans la vie des femmes. Pratiques auxquelles s’ajoute-la récente tentative de « réformer la laïcité ».

Selon Olivia Cattan, mettre en péril la laïcité en ce siècle, c’est mettre en danger la condition féminine qui finalement n’a évoluée qu’à travers des idées et non dans la pratique. Les religions ont-elles donc toujours cette prévalence dans le mode de vie des populations qui pratiquent encore le sexisme inhérent aux religions confortées par la  la montée de l’intégrisme où le fondamentalisme? Comment introduire la notion de « parité » dans une société dite laïque où les pratiques des religions ancestrales dominent encore?

En France, plus d’une femme décèdent tous les trois jours des violences faites par le mari, toutes communautés confondues.

En Islam des hommes, les femmes sont mal traitées, voilées, excisées, violées, séquestrées, vendues, mariées avant la majorité électorale, tout ceci au nom de quelques versets coraniques. Ces fausses interprétations émanent de la gente masculine mais au nom d’un Dieu bon,  miséricordieux et aimant, le Dieu du céleste et du profane qui accueille en son sein ses croyantes et ses croyants. En effet, depuis quelques années les hommes de confession musulmane empêcheraient leurs femmes de se faire ausculter où même d’accoucher par des hommes médecins. Autant de stupidités alors à un verset qui décrit parfaitement l’évolution du foetus. Cette description n’aura été possible sans la dissection, car science et médecine étaient tolérés, voire conseillée et même pratiquées en des temps reculés par l’Islam contrairement à l’Eglise. Comment ces gens n’ont ils pas connaissance du grand Avicennes grâce à qui la médecine a pu se développer jusqu’en Europe. D’autant, la procréation à répétition reste est une fierté et une obligation,  les femmes peuvent contrôler ces naissances à la seule condition qu’elles ne soient en danger, mais dans le monde actuel, avec le cout de la vie, un couple peut-il réellement envisager une famille nombreuse ? Parlons aussi de l’excision encore pratiquée en Egypte mais encore dans certains pays d’Afrique subsahariens, alors que cette pratique est purement traditionnelle. Par contre les réformes islamiques dépendent toujours et encore des pays arabo-islamiques et principalement l’Arabie Saoudite ou les sectes religieuses se disputent le pouvoir depuis des décennies.

Dans le Judaïsme et selon l’auteure, pendant leurs menstruations, les femmes sont jetées a même le sol, pour leur « impureté » qui est interprétée par le mari comme une « injonction divine ». En fait, il est stipulé qu’elles doivent dormir sur « un matelas séparé »… Voilà pour les unes et pour d’autres, elles sont violentées parce qu’elles ne sont pas prêtes pour un Shabbat. Et pour couronner le tout, une femme ne peut se remarier que si elle obtient l’approbation de son ex mari. Dans le cas contraire et si elle a une autre relation elle est dans le péché mais l’enfant né de cette relation sera considéré comme « un bâtard » et ne pourra s’unir qu’à un « bâtard ». C’es en effet ce que l’auteure désigne par la transmission dans le péché en fait.

Il existe comme pour nos néo-islamistes, une coutume vestimentaire devenue force de loi où la femme ne doit ni être aguichante ni porter de vêtements cintrés et la nudité est également considérée comme péché. Pour plus d’informations, l’auteure précise que le divorce égalitaire est un problème qui met en danger nombreuses femmes, en Israël où le mariage civil n’existe pas. Les femmes ont donc du mal à récupérer leur guet, quand aux réformes rabbiniques, elles dépendraient des Etats unis où d’Israël.

Le christianisme quand à lui masque autant de préceptes machistes notamment dans l’objectif du mariage qui serait un moyen à la procréation et l’avortement il est formellement interdit par l’Eglise. Le paradoxe est que la contraception naturelle est autorisée. Notons aussi l’hypocrisie de l’Eglise catholique en Afrique qui tolère toujours la polygamie et même l’excision, au nom du respect de la culture et coutumes propres à ces peuples. Du coup, les épouses sont jetées à la rue et séparées de leurs  enfants lorsque que le mari sacrifie leur mariage, après avoir fait le choix du baptême. Signalons au passage que l’excision est aussi pratiquée couramment aux Etats Unis et en Angleterre où les mères interdisent à leur filles de se découvrir physiquement, la masturbation est donc toujours un Tabou.

Sur la question commune à toutes les religions dans les temps les plus reculés, la femme dans le judaïsme et l’islam a bien une âme à l’instar de l’homme, car tous deux ont bien été insufflée par Dieu « Ruh », mais qu’en est-il de l’Église qui ne s’est pas même interrogée sur ce point.

Pourtant, en parcourant les bibles, la femme a les mêmes droits que l’homme et en est l’égale. Pourquoi parler de droit ? Parce que les  « lois ancestrales étaient bibliques et religieuses », et en ce qui concerne le statut inférieur de la femme, elle émanerait d’une controverse de l’ancien testament ou Eve serait née d’une cote flottante d’Adam. C’est une interprétation erronée, (volontairement ou sciemment), au détriment de sa véritable signification « à ou au coté d’Adam » comme l’explique Moise Maimonide dans « Le Guide des Egarés »,. Cette fausse interprétation s’est perpétuée sachant que sa transmission orale et sur un sol laïc, très peu de gens s’intéressent a la lecture des Bibles a moins d’étre poussé par la curiosité. D’ailleurs, les femmes sont en partie exclues pour l’accès au Talmud, au rabbinat, la prêche, ou l’imamat et biensure la théologie.

En dehors des religions, il faut noter que les sociétés actuelles sont très imprégnées par les structures grecquo-latines. Le champ d’actions de la femme se limite à des tâches subalternes, sans doute un statut qui lui fait oublier ce qui peut l’enrichir intellectuellement, Simone de Beauvoir l’avait bien démontré dans son « Deuxième Sexe », un Chef d’oeuvres dans lequel elle cite que des biologistes sont allés jusqu’à affirmer que le cerveau de la femme est de taille inférieur à celui de l’homme. L’exemple symbolique : pour actionner le bouton rouge d’une machine nécessite tellement d’énergie intellectuelle (matière grise) à une femme qui sera cependant moins bien rémunérée pour cette tâche.

En définitive, la laïcité marquait bien la libération des Hommes à une époque mais la femme est constamment livrée au déterminisme purement structurel. Qu »on attribue cette structure au régime patriarcal ou matriarcal, le résultat est le mêmes, puisque ce sont bien les femmes qui portent les religions pour maintenir le statut de l’homme dominant.

Il faut remercier Olivia Cattan pour ce  message plein de vérité, un défi à relever pour la modernisation des religions. Tablons sur les femmes qui devraient sans doute s’atteler à connaitre mieux leur religion puisque pratiques obliges pour certaines. On peut se poser la question de savoir s’il leur faut connaitre les écrits bibliques pour contrer ces injonction purement masculine. Personnellement, je reste tranchée sur cette idée mais puisque la religion telle qu’elle est pratiquée actuellement fait basculer des siècles en arrière où l’obscurantisme s’impose,, le débat reste ouvert.. .

L’inquiétude réside aussi dans la récente déclaration qui a fait verser beaucoup d’encre,   »s’en remettre à Dieu pour nourir un quelconque espoir » était la réflexion de Nicolas sarkozy, mais n’est pas précariser la laïcité pour renforcer le communautarisme où la femme subirait la régression la plus totale. Paradoxalement, à quoi rimerait la création d’une loi pour imposer la parité dans le monde du travail,dans la mesure où la parité commence dans le statut même de la femme dans la république ?

C’est donc ainsi qu’Olivia Cattan, aidée par des penseurs de toutes confessions, a tenté une approche raisonnée des pratiques religieuses tirées des trois monothéismes, une mini exégèse à lire absolument qui démontre à quel point les femmes sont dominées et ô combien dans l’erreur de pratiquer « la loi des hommes et non celle de Dieu », et les Bibles paraissent en tous cas  unanimes sur ce point ! Mais pour l’essentiel, « les religions ne sont elles pas, plus aujourd’hui qu’hier, liées à une guerre de sexes ? »

  • « Ceci est la génération de l’humanité, lorsque dieu créa l’être humain, il le fit a sa propre ressemblance, il les créa male et femelle, les bénit et les appela « hommes ». Genèse 4 /5 

  • « Adorez votre seigneur qui vous a crées d’une et même âme unique et qui a instauré entre vous amour et miséricorde » Coran 3/195

  • « Il n’y a donc plus de différence entre les juifs et les non juifs, entre les esclaves et les hommes libres, entre les hommes et les femmes. Unis à Jésus Christ, vous êtes tous un ». Galates 3/28.

Milla

Publié dans Histoire, Sagesse | Pas de Commentaire »

 

Les petits chevaux de Tarqu... |
_*MoN DeLiRe A mWa !!!*_ |
cookiemonchien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Berger y-es-tu ?
| FRANCK51100
| Arkan et Baia "Braques de W...