OMAR KHAYYAM

images.jpg 

Ghiyath ed-din Abdoul Fath Omar Ibn Ibrahim al-Khayyām Nishabouri, plus connu sous le nom d’Omar Khayyām,  était non seulement écrivain et savant persan mais aussi Poète et Philosophe  dont les poèmes sont appelés « Rubaïyat »… traduits littéralement par « Quatrains »

Omar Khayyām (18 juin 1048- 4 décembre 1131) serait né le à Nichapur en Perse, actuel Iran) et ses travaux algébriques ne furent connus en Europe qu’au XVIIIe siècle…  

Quelques Rubaïyat

Tout le monde sait que je n’ai jamais murmuré la moindre prière.

Tout le monde sait que je n’ai jamais essayé de dissimuler mes défauts.

J’ignore s’il existe une Justice et une Miséricorde…

Cependant, j’ai confiance, car j’ai toujours été sincère.

 

Que vaut-il mieux? S’asseoir dans une taverne,

puis faire son examen de conscience,

ou se prosterner dans une mosquée, l’âme close ?

Je ne me préoccupe pas de savoir si nous avons un Maître et ce qu’il fera de moi, le cas échéant.

 

Considère avec indulgence les hommes qui s’enivrent.

Dis-toi que tu as d’autres défauts.

Si tu veux connaître la paix, la sérénité, penche-toi sur les déshérités de la vie,

sur les humbles qui gémissent dans l’infortune, et tu te trouveras heureux.

 

Rubaïyats    Omar Khayyam

Milla



Un commentaire pour « OMAR KHAYYAM »

  1.  
    Claire D
    23/02/2008 | 20:35
     

    Salut Mila,
    Un petit bonjour, suite à ton site indiqué sur Marianne. J’aime beaucoup Khayyam. En fait, je lis un peu ton blog pour me faire une idée, ou découvrir tes idées.

    Salutations,

    Claire

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez